dimanche 21 décembre 2014

Le Monde des Hobbits de D. Bador ; A. Morelle



Que savons-nous des Hobbits, petit peuple courageux et ami des elfes et des humains ?

Peu de choses en vérité, si ce n'est qu'ils habitent le Comté, mangent 6 fois par jour et fument de l'herbe à pipe. Ce monde des Hobbits est l'outil indispensable pour apprendre à bien les connaître.



Nul ne se serait douté qu'un hobbit, Bilbo, puisse être indispensable pour libérer le Nord de l'un des plus grands fléaux de cet âge, le dragon Smaug.
Il est vrai que les hobbits sont plutôt insignifiants au premier regard. Ces semi-hommes sont de petite taille (60 à 120 cm), ils ont horreur des aventures, ils aiment une vie bien ordonnée, la paix, la tranquillité, manger en abondance, s'occuper de leur jardin, ils ne pratiquent aucun sport, ce sont un peu les petits bourgeois du monde de Tolkien.
Et pourtant, certains d'entre eux, Frodo, Sam, Merry et Pippin, vont aider les Peuples Libres de la Terre du Milieu à sortir victorieux de la terrible Guerre de l'Anneau.
Derrière cette apparente discrétion, se cache de la bravoure, une fidélité en amitié solide, de l'ingéniosité et une grande témérité.
"Il ne sert à rien d'être grand pour sauver le monde", telle pourrait être la devise des hobbits de la valeureuse famille de Bilbo Bessac.



Cet ouvrage décrypte les us et les coutumes des hobbits, leur origine et leur histoire, leur pays (Le Comté), leur langue et leur écriture ainsi que les personnages les plus célèbres et les grandes familles hobbites.
Illustré de magnifiques images, cartes et enluminures grâce aux talents réunis de Xavier Sanchez et Sandrine Gestin, ce grimoire à l'ancienne comblera les lacunes des fans de l'univers de Tolkien.


On se retrouve après une longue absence, pour la chronique d’un livre que l’on m’a offert  qui traite d’un sujet qui parle de l’univers du seigneur des anneaux. Donc pas la peine de vous dire que ce livre a été une lecture plus qu’agréable.
Dans ce livre on apprend beaucoup d’élément sur le peuple des Hobbits avec leurs histoires, leurs coutumes, leurs langues, etc. L’histoire des hobbits est assez peu connu du grand public car les films de Peter Jackson n’a pas vraiment exploité cette partie de l'histoire écrite par Tolkien, donc pour ceux qui n’ont pas lu le Seigneur des Anneaux avec les appendices, vous apprendrez énormément de choses sur les éléments durant la Guerre de l’anneau  et quelques éléments après cette événement.

Ce livre est un objet vraiment bien fait et jolie, les illustrations sont vraiment jolie (voir un exemple ci-dessous).  J’ai vraiment accroché aux illustrations qui sont bien représentatif de l’univers de Tolkien, d’ailleurs on apprend aussi d’où vient l’imagination des Hobbit, j’ai d’ailleurs pu en parler dans une chronique « Les dessous de l'univers de J.R.R.Tolkien », la Comté est en fait une représentation de l’Angleterre que Tolkien a connu avant toutes sophistication (La construction d’usine).


Ce livre comporte quelques défauts, je trouve dommage que dans une maison d’édition, le faite qu’il est des fautes de frappes est sont parfois très visible. Le prix de ce livre est raisonnable pour l’objet qui nous est vendu.
Une idée de cadeau qui serait idéal pour les enfants qui aiment les histoires de fantasy, ou une bonne lecture au coin du feu avec un bon chocolat chaud durant les journée froide d’hivers.


ISBN: 978-2842285678 aux éditions Prè aux Clers


4.5 / 5

lundi 17 novembre 2014

Un mois de décembre qui sera marqué par J.R.R. Tolkien


Vous le savez peut-être, mais le 17 décembre 2014 est la sortie du troisième volet du Hobbit la bataille des cinq armées, cela sera aussi le dernier film en Terre du milieu, car Peter Jackson a que les droits sur le Hobbit et le Seigneur des Anneaux. Donc nous ne verrons pas de film sur la Terre de Milieu avant de nombreuses années.

Donc le mois de décembre sera marqué par J.R.R. Tolkien pas seulement pour la sortie du film, mais aussi par l’événement crée par ARTE du 30 Novembre au 28 Décembre 2014 avec un documentaire   "Tolkien, des mots, des mondesqui sera diffusé le 3 décembre 2014 à 22h20 et une série de documentaire de 5 épisodes qui sera diffusé tous les dimanches à 12h.

Je vous laisse avec la deuxième bande annonce du Hobbit la bataille des cinq armées.





dimanche 9 novembre 2014

La coupure électrique de Marine Stouppou




Une coupure électrique intervient lors d’une trop forte consommation d’électricité. Cette dernière rend tangible le monde en entier : et si les nouvelles technologies étaient un danger pour l’avenir de l’Homme ? Et s’il fallait tout reprendre à zéro, et revenir à l’époque où rien de tout cela n’existait ? Lou-Ann, une jeune enfant, va tenter de comprendre pourquoi Maman et Papa lui cachent la moitié du monde en l’enfermant à Flowery, son nouveau chez elle ; et pourquoi ils ne veulent pas qu’elle aille dans la forêt. Une histoire courte, qui parle d’avenir, d’amour et de loups…




                On se retrouve aujourd’hui pour la chronique du livre de notre chère Tartine aux Pommes, booktubeuse connu je le pense, j’ai entendu parler de son livre grâce à "Les Bêtises de manu" et un jour je me suis dit, je vais acheter ce livre. Donc pour commencer sur un bémol qui ne la concerne pas, mais le prix du livre est chère 10€ pour une cinquantaine de pages, mais c'est à cause des maisons d’éditions.

                Tout d’abord, j’ai aimé ce livre dont l’idée est très intéressante, car aujourd’hui que pouvons-nous faire sans électricité, je pense que l’on ne peut pas faire grand-chose. J’ai au départ et moins sur la fin dit que l’idée est mal exploitée, car je vais détailler mon point de vue sur la coupure électrique dans les faits réel. Fait qui aurait pu expliquer des éléments du livre, enfin selon moi car je ne suis pas un auteur. Sans électricité je pense que le monde serait dans une aire nucléaire, car oui les centrales nucléaires seraient dans l’incapacité de fournir de l’eau dans les bassins de refroidissement, ce qui entrainerais la fusion du ou des réacteurs, je pense que les dégâts causés par cette fusion vous est connu, je citerais Tchernobyl (1986), Fukushima (2011) et Saint Laurent les eaux (1980) accident de niveau 4. Donc je pense que cet élément aurait pu servir à des faits présents dans le livre.

                Un autre point que j'ai trouvé bizarre, « des maisons qui s’effondre avec le poids des avions », car je pense que si l’avion se dépose sur le toit il ne doit pas rester grand-chose de la maison. D’autres éléments ne concordent pas avec les faits écrit comme les trains qui déraillent, sauf si ce sont des trains à moteur diesel, le TGV ou TER fonctionnent à l’électricité donc ils s’arrêteraient assez rapidement mais des collisions aux niveaux des gares serait inévitable si le système de frein manuelle n’est pas activé à temps et que l’aiguillage n’a pu être fait. Enfin je ne vais pas vous faire un cours.


                Voilà j’ai tout de même aimé ce livre car l’idée est vraiment géniale et pour un premier livre l’écriture est agréable et fluide. Je pense que l’auteure à trouver une voie et je l’encourage à poursuivre dans cette voie. Je vous laisse sur ces quelques mots de fin. La fin m’a laissé sans voie



ISBN: 978-2332777072 aux Editions Edilivre


4/5

samedi 8 novembre 2014

Le quatrième ordre de Mathieu Valentin



Bibi Sans-Nom-de-Famille, dernier survivant des Purs, est issu d'un Ordre oublié, les Guerriers-Mages. Éduquer en secret par un Maître qui l'oblige à se terre, il fait pourtant le choix de prendre la route pour participer à un événement majeur: la Rencontre. La Rencontre réunit et oppose les meilleurs adversaires du Monde. Ainsi se retrouvent là les Ordinaires, les Guerriers et les Mages. Mais le présence des Sombres plane sur Belleterre, la Capitale...


On se retrouve aujourd’hui pour la chronique de ce premier roman publié de Mathieu Valentin, qu’il a commencé à l’écrire en 2006, il lui aura fallu 8 ans pour enfin publier son livre aux éditions A Contre Sens. Un roman de fantasy qui n’a pas à rougir devant les cadors de ce genre, car son livre a le mérite d’être une lecture fluide grâce à la qualité de son écriture.

                L’histoire que nous propose l’auteur est prenante car on s’attache vite à BIBI, enfin selon moi, le personnage ne peut pas être aimé de tout le monde, l’histoire avance bien et la structure bien organisée, on sent que l’auteur a voulu mettre en place un univers avec beaucoup de personnages, comme l’a fait Tolkien ou encore Martin, serte à moins grande échelle mais ceux qui n’ont pas l’habitude de la fantasy, retenir les noms et rôle de chaque personnages peut être un souci, mais pas de panique il y a un index en début de livre, ce qui est une très bonne idée. En passant, l’auteur a dut lire et/ou aimé l’œuvre de Tolkien The Hobbit publié en 1937, car deux noms de personnages ressemblent aux noms de Thorin et Fili dans l’œuvre de Tolkien.

                Il y a tout de même un bémol, la fin, oui je trouve que les éléments racontés à la fin sont bien trop précipités, une centaines de pages en plus n’aurait pas était dérangeant au vue de la qualité du récit et surtout qu’il avait matière à soit bien décrire l’action de fin ou bien poser les éléments du second tome qui est prévu.

                Pour conclure sur cette courte chronique, ce livre peu connu de la blogosphère, car l’auteur est un débutant, qui pour moi démarre bien dans le monde de la fantasy, il a de l’imagination à revendre, j’ai hâte de voir ce que donne le second tome.


ISBN:  979-1090408-08-1 aux éditions A Contre Sens

PAGE DU LIVRE


4/5